Etudes marketing – Tendances 2017

études marketing tendance 2017Le marché des études marketing est très dynamique et connait depuis l’avènement d’internet de profonds changements. L’année 2017 ne fera pas exception. Nous avons interrogé nos clients, nos prospects et même certains de nos concurrents, parcouru de nombreux sites web, effectué une veille sur les nouvelles approches et dernières études en date … et voilà un résumé des éléments qui nous semblent intéressants.

L’automatisation des études marketing gagne du terrain.

A de nombreux moments du process d’étude, l’automatisation des tâches confirme sa percée. La quantité d’information disponible, ainsi que les contraintes de temps et de budget, expliquent l’adoption rapide des nouvelles technologies… au premier rang desquelles on retrouve les éléments constitutifs des analyses graphiques et des représentations des résultats, allant jusqu’à l’automatisation d’infographie. A l’identique, les progrès réalisés dans l’analyse de texte permettent d’aborder plus efficacement les analyses des questions ouvertes.

De manière générale, l’automatisation des analyses permet également d’envisager de rapprocher ses résultats d’autres données à disposition. Que ce soit des informations en provenance d’un CRM ou d’autres outils comme les données de trafic de site web. Sur ce point toutefois, si l’envie et les besoins exprimés sont là, peu en sont à la réalisation : la complexité des systèmes, le nécessaire matching des structures de données mais aussi les ressources humaines et machines nécessaires font que seules les très grandes entreprises avancent dans cette voie.

Des méthodes  qui s’affirment

Aujourd’hui, les deux méthodes de collecte d’informations ayant le vent en poupe sont les questionnaires via interface mobile ainsi que les communautés en ligne. L’approche mobile reste cependant très quantitative même si se dessine des solutions allant vers le qualitatif.

2017 devrait marquer une forte progression dans la mise en place de communauté privées. Beaucoup ont compris en effet l’intérêt de disposer de leur propre panel, sources d’insights mais aussi outil de fidélisation : un dialogue bilatéral vertueux donc. On notera ici que contrairement aux plateformes de réseaux sociaux, l’entreprise créant sa communauté a la pleine maitrise des données et de leur confidentialité. Un point crucial !

Ces logiques de panel « in-house » découlent également d’un constat fort sur la difficulté à recruter des panélistes et, de manière plus large, sur la qualité des panels. Il est un fait que les enquêtes par téléphone obtiennent de moins en moins de réponses alors même que la représentativité des panels en ligne reste difficile à atteindre. Créer une communauté via une plateforme ad-hoc permet ainsi d’impliquer celle-ci et de gagner en pertinence des résultats.

Des études en self service et DIY (Do It Yourself)

La contraction des budgets, la nécessaire agilité des équipes marketing et le temps produit qui accélère sont autant de raisons qui expliquent le succès grandissant des solutions en self-service.

Toutefois, cette tendance forte à internaliser un process d’étude inquiète les professionnels qui y voient une possible perte de qualité des résultats. S’il est vrai qu’il est de plus en plus facile de faire de « mauvaises » études, il est aussi un fait que la démocratisation de l’accès à des outils puissants ouvre des perspectives. La désacralisation de l’étude marketing n’entame en rien l’intérêt de développer des expertises dans le domaine mais elle ouvre la voie à une étude vue comme un consommable.

Il ne faut pas y voir un risque, mais bien une opportunité. Les études classiques restent plus que jamais d’actualité mais elles se voient complétées et renforcées avec le DIY qui répond à des préoccupations de coût et de rapidité. On peut ainsi considérer que c’est tout un nouveau segment du marché des études qui s’ouvre grâce à la technologie. Un segment qui adresse un besoin : « Je veux une réponse rapide à ma question pour alimenter ma décision ». Cela n’enlève en rien les nécessaires fondamentaux qui feront la validité des résultats. C’est là juste le constat qu’aux puristes on oppose les pragmatiques qui acceptent un peu d’imprécision au bénéfice du temps et de l’argent.

Et les objets connectés ?

L’intérêt est là. La technologie est prête…ou presque. Mais c’est un segment qui se cherche encore. 2017 devrait voir s’affirmer ces nouvelles formes d’études qui devront toutefois résoudre deux obstacles. La problématique de protection de la vie privée (sécurisation des données) ainsi que la gestion de volume énorme d’informations.

 

En conclusion :

Le marché des études marketing connait des disruptions comme pratiquement tous les marchés. Ce sont là des opportunités pour tous d’aller vers plus d’efficacité et de pertinence à moindre coût. Les mots clés à retenir : automatisation grandissante, panel privé communautaire, mobile, Do it Yourself et pourquoi pas IOT (Internet Of Things)

 

,

No comments yet.

Laisser un commentaire

Image CAPTCHA

*

site réalisé par Octaline